Rive Est du Baikal

Ulan Ude & Est Baikal – Mon terminus Russe

Après Irkutsk et les bords Est du Baikal, je prends la direction d’Ulan-Ude, capitale de la république de Bouriatie. De nouveau à bord du Transsibérien pour 8h. (Autant dire rien par rapport aux précédents tronçons!) C’est ma dernière étape en Russie ! Mon visa expire dans une semaine, juste de quoi découvrir la partie la plus asiatique du pays !

Car à Ulan-Ude, la bascule asiatique est clairement visible : Dans le faciès des habitants, comme dans l’architecture ou encore la présence de temples bouddhistes.
Le coeur de la ville est assez restreint mais je prendrais plaisir à déambuler dans ses petites rues animées et autour des berges des fleuves Selenga et Ouda.

Cette fois, pas de Couchsurfing ! Retour en auberge de jeunesse, pour rencontrer d’autres voyageurs et profiter de leurs retours d’expériences. Je recommande chaudement UU Travellers House ! Cet appartement organisé en 2 petits dortoirs avec un salon commun me donne l’impression d’être à la maison. Les différents « gardiens » sont adorables, parlent anglais et sont toujours prêt à aider, papoter, jouer… J’y ai rencontré un tas de voyageurs tous différents mais partageant une même philosophie : Vivre, découvrir, s’enrichir ! Du Coréen en moto en passant par les cyclistes français, allemand, le suédois et les québécois ! que de belles rencontres ! Je partagerais d’ailleurs mon début de voyage Mongole avec les 2 Québécois !

Chez UU Hostels !

Mais c’est définitivement grâce à Anaîs et Guillaume (http://www.surlessentiersdasie.wordpress.com/), 2 grenoblois en ballade, que je partirais à la découverte des superbes paysages de l’Est du Baikal !

Mais avant, voici un petit florilège de la ville d’Ulan-Ude :

Voilà, la ville c’est bien, mais je préfère la campagne… Grâce au couple de Grenoblois, j’organise un petit périple en solo de 3-4jours au Nord-Est du Baikal, plus végétalisé que les versants Est, assez secs! Cap sur le petit village de pêcheurs de Maksimikha, puis sur la vallée de la Barguzin (du nom du fleuve qui la traverse) via Ust-Barguzin, petite « ville » de 8000 habitants.

MAKSIMIKHA – Lac Baikal, Beach and Sun

Pour s’y rendre, pas 36 solutions, mais les bus locaux fonctionnent parfaitement. 7h30, nous décollons dans un minibus de 9 places à l’origine, customisé en 12 places ! Mais pas de surbooking ici, on ne vend que des places assises ! 3h30 plus tard, on me dépose à Maksimikha, dans une rue déserte :

Une rue typique de Maksimikha...
… »Il manquait plus qu’l’armonica lancinant d’Enio Moricon »…

Mais les Grenoblois m’avaient dit « C’est simple! Pour trouver Nadia et son « hostel Mayak » quand tu es face au lac, prend à gauche, marche sur la place 10-15 min et tu y seras ! » Effectivement, Nadia, prévenue la veille par mail, m’attend à bras ouvert pour me faire découvrir ma chambre avec vue sur le lac…juste sublime :

Sur ces conseils, je pars directement pour une petite randonnée sur les berges du lac ! j’y passerais toute l’apm ! je vous laisse découvrir par vous-même :

Ma ballade (et surtout ma sieste!) ne sera troublé que par une Bouriate bourrée, tentant de me convaincre de faire comme elle : Aller me baigner dans le lac ! Mais même se mettre à moitié nue devant moi, (Genre « Même pas froid ») ne me convaincra pas!

Un repas pris depuis mon balcon devant le couché de soleil qui n’en fini pas et une bonne nuit seront bien appréciable avant d’attaquer la prochaine étape!

Le bus fantôme pour UST-BARGUZIN

Le lendemain matin, après un p’tit dej royal, Nadia me dit de me rendre sur la route principale et d’attendre le bus qui devrait passer vers 10H pour Ust-Barguzin.
En sachant que c’est le bus qui part de Ulan-Ude (le même que celui pris la veille) qui m’a déposé à 11H, je doute de l’horaire, mais bon, à 9H45, je me poste sur la « grande route » synonyme de bitume plus ou moins défoncé au fil des Km, et j’attends…j’attends…
Il passe environ une voiture tous les 1/4 d’heure dans le sens qui m’intéresse et pas un bus en vue….

11H45, une voiture sors du village et s’arrête près de moi : je reconnais la famille russe qui étaient également chez Nadia et que j’avais brièvement croisé la veille… Une femme descend et me demande où je vais.  « UST-BARGUZIN ! But i wait for the bus..??!! »
Elle me fais signe qu’ils vont par là et me somme de grimper dans la voiture ! Me voilà embarquer dans la Ford Focus, le jeune couple devant, leurs mères respectives à l’arrière avec moi et le chien dans le coffre !

Personne ne parle un mot d’anglais, mais à coup de gestes, de dessins, de mimes, on arrive à se comprendre ! Ils viennent de Iekaterinbourg et sont en vacances ! juste 4000 km entre ces 2 villes pour 10 jours de vacances, normal !

Je me rend compte que je n’ai aucune idée du temps qu’il faut pour se rendre à Ust-Barguzin, et la route est totalement défoncée, on doit faire du 40km/h de moyenne! Moins de 2h plus tard, on arrive dans une ville, je n’ai pas vue de panneau d’entrée donc je ne sais pas où nous sommes ! ils s’arrêtent plusieurs fois demander leur chemin, avant de se stopper devant un supermarché. Je me dit, ok ils vont faire 3 courses pour ce midi puis on repart !
On fait les courses et en sortant ils me demande où je veux aller ? Ben Ust-Barguzin ! comme déjà dit !
Eux : On est à Ust-Barguzin !
Moi : Haaaaa bonnn! ok…
Ils me demandent où précisément je dois aller : Ben en fait j’ai juste un nom pas d’adresse…je dois me rendre chez Alexandre Beketov, le garde forestier de la zone, qui fait chambre d’hôtes aussi ! Normalement il est connu comme le loup blanc donc ca doit pas être difficile à trouver ! sauf que Ust (pour les intimes), c’est un peu plus grand que Maksimikha…
Mais ils ne veulent pas m’abandonner comme ça, et sur le parking du supermarché ils cherchent quelqu’un qui connait Alexander ! La première nana alpaguée, sors son téléphone et en 2 min, on récupère une adresse et un plan griffonné sur mon carnet! 5 min plus tard, me voilà devant chez Alexander ! Magique ces Russes !!

Cela fait 15 ans que Alexander et sa femme accueille des étrangers et leur font visiter la région ! lui parlent quelques mots d’anglais mais sa femme se débrouille bien ! Malheureusement pour moi, personne d’autre n’est présent en ce moment chez eux, donc pas de moyen de se grouper ! Alexander me proposera une demie-journée en vallée de Barguzin le lendemain. En attendant je file au bord du lac Baikal, découvrir ses abords !
Après avoir galéré pour rejoindre le lac (Situé à 3 km de la ville) car je ne voulais pas passer par la route! Je me pose quelques heures pour admirer les montagnes formant une immense crique autour de la ville !

La ville en elle-même est assez typique avec ses maisons aux volets bleus, j’ai aimé m’y balader et m’y perdre (heureusement la ville est organiser en rues perpendiculaires et parallèles, ça aide !!
La ville prendra des couleurs de dingues après la passage d’une pluie brève mais bien rafraichissante !

La vallée de la Bargouzin est une zone naturelle protégée, ma visite aurait été malheureusement trop courte, notamment pour en apercevoir la faune, mais cela valait le coup quand même ! Nous avons poussé jusqu’à Olyun, à environ 2h de route !

En rentrant, j’ai le droit de tester un des derniers  fait main de la région ! impeccable pour finir !!

Alors vous voyez ce que c’est maintenant un Bania ???

Le lendemain, Alexander me propose de me ramener à Ulan-Ude, ou il doit se rendre pour son travail, m’évitant ainsi de prendre le bus !

Mes derniers jours en Russie se profilent et je dois organiser mon départ et mon arrivée en Mongolie ! Décidément 1 mois, pour ce pays immense c’est vraiment trop peu, rien que pour le lac Baïkal, qui est à mes yeux une véritable merveille, on pourrait y passer le mois complet !
Promis, un article à suivre sur la Russie en générale et des vidéos du Transsibérien !

Tu aimes? Partages!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *