A quelques heures d'Irkutsk le bleu royal du Baikal

Irkutsk : Cap sur le Baïkal !

Après 3 jours de trains consécutifs me voila en Sibérie à Irkutsk!
Encore une arrivée nocturne, mais cette fois vraiment nocturne : 2h30 du mat’ et là il ne fait pas jour !
Je me rends doucement compte que j’ai traversé une bonne partie du continent européen car le décalage horaire est à +6 ici! Sensation étrange car je n’ai pas changé de pays mais j’ai déjà parcouru plus de 3 fois la France ! Je me sens à la fois loin et près de chez moi…

Quelques images du train…

En attendant, mes hôtes Couchsurfer viennent me récupérer à la gare à 9h pour un départ direct pour le lac Baikal ! Donc comme j’suis trop forte en math ca me fait…6h à errer dans la gare ou à part les Feux de l’Amour russe qui tournent en boucle, ben c’est mort ! puis les sièges sont pas confortable pour dormir !

A tout problème sa solution : En Russie, les gares disposent de « Rest rooms », pas encore testées jusque là donc c’était le moment ou jamais !

Je reveille donc la « tenancière » de cet hotel où les lits sont loués à l’heure et après de multiples mimes, désaccord sur la chambre (elle tente bien sûr de me refourguer la plus chère…) j’obtiens 4H de sommeil dans un petit dortoir de 3 lits, j’ai connu bien pure ça ira très bien ! Et hô comble de bonheur, je peux aussi prendre une douche moyennant 100 Roubles, soit moins de 2€ ! J’ai failli sauter au cou de la petite tenancière, elle en a d’ailleurs piqué un fou rire ! J’étais prête à en payer 10 après 3 jours de débarbouillage dans les chiottes du train (où j’ai accessoirement mis 2 jours à comprendre comment fonctionnait le robinet, passant d’un goutte à goutte malheureux à un volcan en éruption ! En même temps pousser le bout du robinet vers le haut c’est pas très intuitif pis ca fait jet dans tous les sens, comme t’as tes doigts dedans… Bref, faites l’expérience vous verrez!

Après un réveil « What The Fuuuuck » à la vue de 2 bestioles du pré-jurassique dans la chambre (Voir photo ci-dessous), me voilà donc récupérée à la gare par Julia, Slava (son mari) et Vera (La mère de Julia).

Un animal pré-Jurassique dans ma chambre !

Julia et Slava tiennent une petite entreprise de climatisation qui marche pas mal à la vue de leur appart : Jamais encore vu si grand et si beaux depuis mon départ!! En mode, suis bien tombée!!

On file donc pour le lac Baikal. J’avais pas suivi que c’était si loin d’Irkutsk et surtout que la route sur les 50 dernier Km était si pourrie !! En fait, ben y a plus de route ! Total, 3 heures de trajet.

L’avantage quand tu es avec des locaux c’est qu’il connaisse bien les lieux et qu’ils savent négocier. Bon avec des Bourriates bourrés comme eux, moi aussi j’aurais peut-être réussi…Résultat une chambre individuelle avec GRAND lit, douche et chiotte privée ET loggia avec vue sur le lac !! Pour un total de …400 Roubles, soit 8€ la nuit… pour info, l’auberge de jeunesse la moins chère depuis mon départ doit tourner autour des 500-600 R, et qui dit auberge dit dortoir, SdB partagé….Bref, la grande classe ! Je les connais que depuis 4H mais déjà ce sont mes idoles !

Nous sommes dans le petit village de pêcheur répondant au doux nom de …MSR…(WTF ?!!) qui devient années après années un village de touriste puisque chacun y va de sa petite construction de maison à louer, les pêcheurs se transformant donc en gardien de ses maisons durant les périodes hivernales (les proprios, gens de villes, revenant quand il fait meilleur). Mais le problème c’est qu’un gardien de maison ca s’ennuie vite alors imaginez au fin fond de la Sibérie…Alors pour lutter contre le froid et l’ennui la solution s’appelle… VODKA, of course !

Quand la fille gardienne de la maison est venu nous parler à notre arrivée, déjà la démarche semblait louche mais à plus de 2 m, les effluves de vodka émanaient tel un parfum Paco Rabanne sur un mannequin ! (et vu comme il envoie le Paco c’est vous dire!)

Bref, un Bourriatte bourré est souvent accompagné d’autres congénères bourrés et ensemble ils aiment transformer une maison en boite de nuit-Karaoké, version OPERA-Rock Lyonnais, dont certains lecteurs doivent avoir quelques souvenirs embrumés!

Ha si ! Dernier détails au cas où quelqu’un passerais par ces coins prochainement : le plus grand danger des bords du lac : les bourriattes bourrés au volant (de tout ce qui à encore un moteur et 4 roues, le reste étant optionnel) Sautez dans le fossé dès que vous en apercevez un ! Ils font plus de ravage que les moustiques en été, c’est dire !

Les véhicules Bouriates ...

Coté Paysage, c’est juste….impressionnant! je ne savais pas trop à quoi m’attendre, mais pas à ça, c’est certain ! les images parent mieux qu’un long discours, je vous laisse juger par vous même.

Coté géographie, nous sommes sur la rive Est du Baïkal et à la pointe Sud. C’est le coté le plus aride du lac. En face se dresse la plus importe ile du lac : l’ile d’Olkhon.

Quelques détails : globalement en Russie les vaches se baladent où elles veulent, on les retrouve donc régulièrement n’importe où : du jardin, au magasin, en passant par le lac, leur abreuvoir géant !

Coté Température (Je vous le fait vraiment comme si vous y étiez !!) : Difficile question … Avec ou sans le vent ? Parce que avec ca donne un ressenti de quelques degré (10° max) et sans … un bon 25°!

Mais franchement bien habillé ca passe et c’est tellement beau qu’on en oublie le vent !

Soirée 100% couleur locale, BBQ au bord du lac (juste faire cuire hein! après repas à l’intérieur…’faut pas déconner), un shot de vodka toutes les 5 minutes, retour au feu au bord du lac (Comme la bouteille de Vodka y est passé, ‘fait moins froid d’un coup!)

DCIM100DRIFT
Slava et Julia, Mes hôtes : petit feu pour réchauffer les corps au bord du lac.

Discussions tardives sur les différences en France et Russie autour d’un thé (Oui, c’est étrange ! : ils picolent de la vodka pendant le repas et terminent par un digeo thé noir ! Il sont fous ces russes aurait dit Obelix!)

Le reste du week-end se passe entre balades, séances de bronzage (pas de vent le matin, donc très chaud!) et repas !
Julia et Slava étant vraiement adorable ils se débrouilleront pour organiser la suite de mon périple sur l’île d’Olkhon, (A venir dans le prochain article … Teasssinng!) et me récupérer à mon retour de cette île pour 2 nuits chez eux !

Bon et la va ville d’Irkutsk alors ??

Et ben je pensais que cela ne valait pas trop le coup et en fait SI !
J’ai vraiment bien aimé cette ville à la fois vieille et ancienne car elle a brulé en 1879, ravagée par un incendie géant. Récemment le gouvernement en place à ordonné la reconstruction de quartier entier à l’identique de l’époque, soit en bois et non en pierre!

Surnommée quand même le Paris de la Sibérie (avec son arche de Triomphe!) c’est l’une des rares villes de Russie à être organisée pour le tourisme, avec un trajet fléché très facile à suivre et sympa permettant de voir l’essentiel de la ville. Perso j’ai démarré avec ça et après je me suis « perdue » au gré des rues de l’hyper centre ville que je croisais!

Je poursuis ma route toujours autour du Baïkal, puisque je reprend un train depuis Irkutsk pour Ulan-Ude, situé à l’Ouest du lac en république Bouriatie (Ne pas oublier que la Russie est une Fédération …). Je m’approche de la fin de mon périple Russe mon Visa approchant sa date de péremption et la Mongolie ne parait plus qu’à un saut de puce après avoir parcouru plus de 6000km ! (soit 6 fois Lille-Marseille…)

Tu aimes? Partages!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *